Les choses s’accélèrent pour l’exclusion des « frondeurs » socialistes. Le bureau politique a décidé de les exclure du parti en début d’année, au plus tard avant la fin du mois de janvier.

Le Secrétaire exécutif national (SEN) a donné mandat au bureau politique du Ps, d’exclure le maire de Dakar, Khalifa Sall et ses partisans du parti. Et selon Abdoulaye Wilane, le porte-parole du parti,  » tous les ‘fractionnistes » seront exclus au plus tard avant la fin du mois de janvier. Abdoulaye Wilane, le porte-parole, a donné l’information, hier. Cette sortie faite suite à la réunion du SEN qui a pris la décision d’exclure Khalifa Sall, Aissata Tall Sall, Bamba Fall, Barthelemy Dais et leurs camarades… du Ps.

Par ailleurs, le porte-parole du Ps affirme que la vente des cartes du parti du parti initialement prévue le 1er décembre, se fera au mois de janvier. « Tout est fin prêt, les cartes seront produites et vendues au mois de janvier », dit-il, ajoutant que la commission mise à cet effet a proposé un spécimen infalsifiable. Abdoulaye Wilane indique que selon les tendances issues de la vente des cartes, il y aura un renouvellement de toutes les instances du parti, du comité aux coordinations en passant par les unions régionales.

Toutefois, le porte-parole du parti précise que le congrès ne se tiendra pas « forcément » au mois de juin 2018. Selon lui, le parti peut choisir une autre date pour l’organisation du congrès prévu initialement au mois de juin 2018 et qui doit permettre d’élire le secrétaire général et déterminer l’orientation idéologique du parti.

En plus, Abdoulaye Wilane affirme que tous les militants accusés d’activités fractionnistes, ne sont pas concernés par cette vente. « Ils se sont auto-exclus et ils seront bientôt exclus du parti », martèle le député-maire de Kaffrine qui s’exprimait, hier, lors d’une conférence de presse à la Maison du Parti socialiste.

Les rebelles socialistes ont décidé de faire de Khalifa Sall le candidat du Ps pour 2019, à l’issue de leur conclave organisé ce samedi à Kaolack. « Le Ps compte aller en compétion en 2019, et nous souhaitons investir Khalifa Sall candidat du Ps pour la présidentielle de 2019 et ensuite, nous allons discuter avec nos alliés », a déclaré Barthelemy Dias, ajoutant qu’  » ils n’accepteront jamais qu’on interdise à leur candidat de briguer le suffrage universel « .

Mais pour le porte-parole du Ps, c’est une « preuve de plus des activités fractionnistes » des partisans du député-maire de Dakar Khalifa Sall. Aussi, il affirme que ces derniers ne vont pas vendre des cartes, mais des « chiffons » à Kaolack. Pire, il menace d’exclusion tous les socialistes qui prendront part à ce conclave. « Je veux que tout le monde le sache : ce qu’ils vont faire à Kaolack n’engage absolument pas le Ps », dit-il.

Walf Quotidien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here