Secoué par une salve de critiques pour sa légèreté dans le traitement de ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Gorgui Sy Dieng, le ministre des Sports est sortie de sa réserve. Mactar Bâ a convié la presse ce mardi dans son cabinet pour livrer sa part de vérité. Sauf qu’il n’a pas été du tout convaincant.

Sur les 38 millions de dette de Gorgui, Sy Dieng, le maire de Fatick a laissé entendre que « c’est une question administrative qui va se régler en interne. Même dans vos rédactions, il y a des choses qui se règlent à l’interne ». Autrement, rien n’a encore été fait en ce sens, contrairement à ce qui a été avancé dans un journal de la place. Le basketteur sénégalais de Minnesota (Usa) doit encore patienter ou saisir la justice pour espérer rentrer dans ses fonds.

Sur l’affaire des 300 millions FCfa des Fonds spéciaux, là encore Mactar Bâ est passé à côté, incapable qu’il est, de fournir des explications claires sur l’utilisation de cette somme. « La caisse des compétitions est une caisse d’avance. Elle est plafonnée à 200 millions. Donc, si deux équipes nationales, le basket et le football, sortent en même temps, il faut réaménager le budget et prendre en charge les préoccupations des joueurs.

Le dernier afrobasket n’était pas prévu dans le budget du Sénégal (sic). Mais quand le Président de la Fédération (de Basketball) est venu avec Gorgui Sy Dieng faire le plaidoyer, nous les avons suivis. Et, il fallait faire un réaménagement de notre budget… », a-t-il laissé entendre.

Leral.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here