Le Président américain Donald Trump vient de signer le 21 décembre un «Exécutif Order » ou ordonnance présidentielle autorisant la poursuite des dirigeants étrangers qui violent les droits humains de leurs concitoyens et/ou pillent les deniers publics de leur pays. Une liste est déjà dressée et on y compte par exemple Yaya Jammeh et son homme de main Yankhoba Badjie, Gulnara Karimova la puissante fille à l’époque de l’ancien président d’Uzbekistan Islam Karimov. D’autres leaders de différents niveaux et catégories sont nommément désignés et ciblés (voir lien web ci-dessous).

C’est dire que la question de la reddition des comptes qui est récemment beaucoup agitée chez nous, est aujourd’hui érigée au plan de priorité mondiale. Pour tous ceux qui gèrent les deniers publics, une telle ordonnance ne devrait pas les laisser indifférents car mieux vaudrait prévenir maintenant que chercher à guérir plus tard…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here