Le voleur, dit on ,revient bien souvent sur les lieux de son forfait ; n’ est ce pas cet adage qui peut s’appliquer aujourd’hui à cette dame et à son acte qui, à bien des égards, peut s’apparenter sous tous rapports à un crime?
N’est ce pas la conscience des Sénégalais qu’un groupuscule d’autres Sénégalais a entrepris systématiquement de confisquer, plus gravement de le violer en leur faisant incruster dans leur tréfonds une certaine idée sur un autre groupe de compatriotes auxquels on a très tôt fait de coller, suprême ignominie, l’étiquette de voleurs, de détrousseurs ou même d’affameurs de leurs compatriotes?
Hier, c’est avec le terme infamant de sorcellerie (ou deum comme on dit chez nous) que l’ on collait une empreinte indélébile au front de ceux qu’on voulait éliminer de la société; aujourd’hui que les moeurs ont, un tant soit peu , évolué malgré quelques survivances de ces pratiques moyennageuses ici ou là, il fallait autre chose pour éliminer l’adversaire qu’on savait largement supérieurs à vous et sous tous rapports.
Au surplus, la question existentielle de ce groupuscule était simplement de gagner du temps en éliminant toute possibilité d’opposition structurée qui aura très tôt fait de mettre à nu les carences de ce nouveau pouvoir, mais plus grave pour eux ,de dénouer le fil d’Ariane de mensonges dans lequel les Sénégalais dans leur majorité avaient été embobinés
Tout cela ne devait être que la perpétuation de l’exercice d’enfarinage commencé des années plus tôt avec des concepts que même certains de leurs cogéniteurs d’alors renient aujourd’hui (comme la fameuse dévolution monarchique d’alors) comme si dans ce Sénégal de 2012 il pouvait être possible de mettre, selon son bon vouloir, quelqu’un sur quelque siège électif par le biais du suffrage universel
Un bémol seulement à ma dernière assertion : en effet ceux qui n’en ont cure d’offrir notre pays au regard désapprobateur et condescendant d’ observateurs nationaux et étrangers témoins des pires élections organisées dans ce pays (les élections législatives de 2017) après celles de 1996 , ceux là, à coup sur, ne cracheraient point sur pareille soupe électorale indigeste pour tout démocrate digne de ce nom, si tant est qu’elle permettrait d’assurer un autre mandat à leur candidat
Ce sont ces mêmes gens et d’autres qui les ont rejoints sur le tard qui sont aujourd’hui rattrapés par leurs mensonges et manipulations d’hier surtout parcequ’à un des principaux instigateurs d’hier (il manque ,pour le grand bonheur et bénéfice du peuple Sénégalais la jugeote ou pluto la finesse d’esprit (même d’esprit criminel) pour savoir que  » le train de la manipulation est passée ».
Aminata Touré vous ne sentez pas le vide sidéral autour de vous ? Beaucoup de vos complices d’hier en apparté ou même publiquement sur le bout des lèvres, vous considèrent comme une pestiférée, une personne peu recommandable ; Madame Touré vous faites tache : essayez de quitter la scène car tout est desservi. Eloignez vous dignement si cela se peut encore. Madame Touré c’est la mer qui avance sur vous et on sait qu’on ne peut l’arrêter avec ses bras.
Cependant Madame partir ou rester, peu importe en définitive, vous et d’autres de vos complices, vous rendrez compte pour les torts causés au Sénégal et aux Sénégalais, car vous nous avez fait trop de mal ; vos actions directement ou indirectement ont creusé des divisions profondes y compris à l’intérieur des familles A croire madame que vous deviez être en mission dans notre pays pour des forces obscures et sataniques
Nous ne nous faisons pas d’illusions cependant; votre détermination au service de ces forces nous vaudra encore un concert de cris et de surenchères témoin votre dernier communiqué ; nous connaissons vos méthodes, elles sont faites d’ outrage, d’excès, car comme disait l’autre «plus le mensonge est gros et plus il a des chances de laisser des traces».
Malgré tout la sanction tombera ; elle a déjà commencé d’ailleurs, car c’est dans l’opinion que vous avez si longtemps manipulée que les prémices sont déjà perceptibles et elle se poursuivra implacablement
Curieusement elle se fera même avec la participation de vos «futurs ex amis», car eux aussi savent décrypter les attitudes, les textes et même les silences ; ils savent maintenant , eux aussi, que vous n’avez réellement agi que pour votre propre compte et que vous serez capables demain de les plonger dans le néant.
En effet, si vous avez réussi à partir de chiffres préfabriqués à hypothéquer la vie de dignes Sénégalais qui, pour ne pas être des saints (qui l’est d’ailleurs dans ce pays ? aux jours d’aujourd’hui ?) n’en étaient pas moins des serviteurs du Sénégal auquel ils ont consacré leur énergie, et bien plus, leur génie, que ferez-vous de vos ex-amis dont vous avez partagé les secrets ?
A vous Madame et à vos ex-futurs amis nous vous disons simplement ceci ; Dieu est juste, c’est nous qui ne le sommes pas.

M.S./XAMLE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here