Parmi les détracteurs de la sincérité du budget, Ousmane Sonko avance qu’il y a des dépassement budgétaires auxquels on ne tient pas compte et s’élèveraient à 120 milliards FCFA et qui seront par conséquent répercutés sur l’endettement au prochain budget alors que cela ne figure pas sur la loi de finances et que l’Etat n’engagerait plus de dépenses, mais procède par des bons.

Faux déclare Birima Manga, le ministre délégué chargé du budget qui estime qu’Il n’y a pas de dépassement budgétaire, car dans l’exécution du budget en matière d’investissement, il y a des autorisations de reports de crédits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here