Au Sénégal, le village d’Abéné organise jusqu’au 2 janvier la 24e édition de son festival, placé sous le thème « la culture au service du tourisme balnéaire ». Des centaines de touristes venus de toute l’Europe ainsi que des artistes de la sous-région se bousculent dans son marché d’arts.

Au rythme frénétique du Kumpo, le masque fétiche des Diolas, le maire de Kafountine, Victor Fansou Diatta, déclare ouverte la 24e édition du Festival des arts et de la culture d’Abéné, un village balnéaire de la commune situé à 300 kilomètres de la capitale sénégalaise, Dakar.

Cette manifestation culturelle est destinée à développer le tourisme, une autre activité-phare de la région. A Abéné, tourisme, culture et affaires font bon ménage. Tout le monde y trouve son compte, du petit vendeur de cacahuètes aux restaurateurs en passant par les promoteurs d’activités culturelles.

Développer le tourisme culturel

« L’objectif premier du festival est de rendre la zone attrayante, explique Seny Souané, le responsable culturel de la commune de Kafountine. A côté du tourisme balnéaire que l’on connait déjà, il faut évoluer vers le tourisme culturel, qui attire beaucoup plus de monde ».

En cette période de l’année marquée par la baisse des températures, des centaines de touristes allemands, belges, français et scandinaves apprécient le site et l’animation. « Je suis ici depuis une semaine et cela me plaît beaucoup. La seule chose qui est difficile pour moi, c’est la langue. Je ne comprends rien du tout », explique un touriste en riant.

Le festival d’Abéné, désormais inscrit dans l’agenda culturel du Sénégal continuera à attirer du monde, notamment des touristes dont certains viennent de la Gambie voisine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here