Visiblement, il en faudra plus pour faire perdre à Ousmane Tanor Dieng son flegme. La plainte déposée contre lui par Barthélémy Dias et Cie, avec l’espoir d’obtenir son éviction de la tête du Ps, semble le laisser de marbre. Il en rit même, selon L’AS.

«Ça fait rire. On ne peut pas dire plus que cela», a esquivé le président du Haut conseil des collectivités territoriales à l’occasion de la finale du tournoi de football dont il est le parrain en tant que maire de Nguéniène.

Le verdict du procès qui oppose Barthélémy Dias et Cie au secrétaire général du Ps sera rendu le 8 janvier prochain. Tanor Dieng demande aux plaignants de respecter la décision du juge.

Il dit : «J’attends tout avec sérénité. Mais il ne faut pas que qu’une fois que la justice aura rendu son verdict que certains se plaignent. Nous respecterons tout verdict qui sera rendu par la justice.»

Mais avant le 8 janvier, les attentions seront polarisées par la réunion du bureau politique du Ps, qui se tient ce samedi. Et pour cause. Cet organe va dire s’il suit ou pas le secrétariat exécutif du parti, qui a proposé l’exclusion de Khalifa Sall, Aïssata Tall Sall, Bamba Fall, Barthélémy Dias, entre autres, considérés comme des frondeurs au Ps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here