Présent ce matin au tribunal lors du procès de Khalifa Sall, Idrissa Seck, le leader de Rewmi a exprimé toute sa désolation et toute sa consternation que le Sénégal en 2018, puisse offrir à la face du monde, le spectacle d’un président qui manipule l’institution judiciaire pour écarter d’une compétition électorale, un adversaire redouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here