Le communiqué du dernier Conseil des ministres a pu faire tiquer plus d’un Sénégalais concernant l’interpellation du Président Macky Sall à l’endroit de son Premier ministre. En substance, le chef de l’Etat a enjoint son PM de «tenir ses promesses» et d’accélérer  la cadence, en quelque sorte. Une manière de mettre la pression sur son homme de confiance à quelques mois de la fin de son mandat présidentiel ? Sans doute.
Les plus «fins» analystes y ont vu un début de clash entre les deux hommes et l’expression du courroux de Macky Sall face aux lenteurs des nombreux chantiers de son gouvernement. Au risque d’aller trop vite en besogne, il pourrait être exagéré de lire cette situation comme la manifestation de nuages entre Macky Sall et Mouhamed Boune Abdallah Dionne. Ce dernier est un homme fréquemment sous pression du fait de sa charge et de l’histoire de sa nomination. Prétendre que le Président Macky Sall veut s’en «débarrasser» parait pour le moment prématuré.

Dans sa communication, le Premier ministre a l’habitude de révéler qu’il met une pression soutenue à son gouvernement parce que le Président Macky Sall en fait de même avec lui. Dionne, qui carbure à la cigarette, semble s’y faire. Les deux hommes se connaissent et s’apprécient. La nature de leur relation est d’ordre fraternel et professionnel. Pourrait-elle être sacrifiée sur l’autel du pouvoir ? Rien n’est impossible en ce monde politique qui a été le témoin depuis la nuit des temps de «sacrifices» en tous genres. Le duo Sall-Dionne n’est à l’abri d’aucun soubresaut politico-étatique. Pour l’heure, le PM reste dans son rôle et satisfait le Président qui n’hésite pas à le féliciter en privé et en public. Une source proche du Palais de nous confier que Mouhamed Dionne connait si bien Macky Sall qu’il est capable d’anticiper ses intentions. Il serait décrit par son mentor comme le PM idéal. Idy, dans une autre vie, était capable d’en faire de même avec le Président Wade. Macky lui-même, alors PM, en faisait de même avec le Président Wade. On connait la suite de l’histoire. Dionne en est-il conscient ?

Mouhamed Dionne n’est ni Idrissa Seck ni Macky Sall. Il pourrait demeurer à son poste au-delà des espérances. Exécutant parfait des directives du Prince, on ne lui prête aucune ambition ni tentative de créer des «tendances» dans l’Apr. La politique n’est pas son dada et s’il s’est mouillé lors des dernières législatives c’est parce que réellement il n’avait pas le choix. En cela, il est différent de Abdoul Mbaye et Mimi Touré, ses prédécesseurs à la Primature. Le premier était bouffi de certitudes qui ne pouvaient pas plaire à Macky Sall. La seconde était devenue incontrôlable au point d’indisposer le Palais. Dionne lui semble avoir appris des erreurs de ses devanciers. Sa capacité à s’effacer n’est pas pour déplaire en haut lieu. Depuis le duo Abdou Diouf-Habib Thiam, jamais au Sénégal un Président et son Premier ministre n’avaient semblé si raccords et d’accord. Jusqu’à quand ?

Macky Sall maintiendra-t-il son Premier ministre jusqu’à l’élection présidentielle de 2019 et en faire son directeur de campagne comme annoncé ici et là ? Tout milite pour qu’il n’y ait pas de profonds changements dans le gouvernement d’ici cette échéance. Dionne fait l’affaire de son chef malgré les manœuvres et tentatives de certains lobbys pour forcer Macky Sall à se choisir un vrai politique pour assurer sa réélection. Les partisans de cette solution continueront à remuer le Macky pour obtenir gain de cause. Leurs profils ? Aly Ngouille Ndiaye ou Abdoulaye Daouda Diallo. Amadou Ba, le ministre des Finances ne serait pas intéressé pour l’heure malgré ses ambitions présidentielles. Makhtar Cissé, le DG de la Senelec, dans un autre registre, attend son heure. Sans compter les proches du Président Sall qui pourraient sortir du bois d’ici quelques mois et tomber les masques. Mouhamed Dionne n’est pas sensé ignorer tout cela. Saura-t-il résister aux assauts politiciens ?

E.K/XAMLE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here