Après le communiqué de presse, le Collectif des cadres de la Casamance a tenu une conférence de presse hier pour condamner à nouveau l’attaque de Boffa Bayottes. Devant les journalistes, Pierre Goudiaby Atépa, président de cette structure a accusé l’une des factions du mouvement séparatiste de la Casamance, d’être derrière le massacre de samedi dernier. Abdou Elinkine Diatta, l’ancien porte-parole du maquis, n’a pas passée sous silence cette sortie.

 » Au moment où en Casamance, les gens cherchent encore à connaître les auteurs de cet acte odieux, je me demande comment à partir de Dakar, des cadres peuvent savoir ce qui s’est passé en brousse. Je demande à l’Etat du Sénégal de les poursuivre pour savoir si ce n’est pas eux, les commanditaires « , déclare l’ancien rebelle et proche de l’Abbé Diamacoune Senghor à la Rfm.

« Nous regrettons ce qui s’est passé parce qu’avant tou,t ce sont les fils de la Casamance qui sont morts. Mais, si des personnes qui sont 400 km de là, disent connaître les auteurs, il y a de quoi leur demander si ce n’est pas eux les commanditaires« , insiste-t-il. Pour Abdou Elinkine Diatta, Atépa et « ses cadres » sont des ennemis de la paix en Casamance. « Je l’ai toujours dénoncé. Ce sont les fossoyeurs qui se déterminent. Ils sont dans l’Etat, à l’étranger et même dans le maquis. Mais quiconque utilise le sang des casamançais pour ses intérêts, en subira les conséquences », prévient-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here