Le Collectif des cadres casamançais (CCC) a condamné fermement le massacre horrible de 13 personnes dans la forêt de Boffa (en Casamance). Il exige à cet effet, l’ouverture d’une enquête pour punir les auteurs de cet acte barbare, le samedi dernier. Selon le président du Collectif, ils sont prêts à révéler au procureur, les noms de ceux qui sont derrière cette mafia du bois qu’il suppose être la cause de cette tuerie.

Le Collectif des cadres casamançais s’est réuni hier lundi, pour condamner le massacre de Boffa qui a coûté la vie à 13 personnes le samedi dernier. Selon le président du Collectif, Pierre Goudiaby Atépa, les auteurs doivent être traqués, jugés et punis.

A cet effet, il ouvre une piste et déclare que « si le Procureur nous interpelle, on donnera des noms de ceux qui s’adonnent à cette mafia du bois qui tue les forêts de la Casamance et expose les jeunes de cette contrée, au danger ». Pour le Collectif, ce massacre est purement et simplement une affaire de règlement de comptes relative à la mafia du bois.

Très en colère M. Goudiaby hausse le ton et déclare : « Les gens qui ont poussé ces jeunes-là à aller déforester la Casamance, que cette mafia puisse être démantelée. C’est la raison pour laquelle nous avons demandé au gouvernement de tout faire pour qu’encore une fois, les gens qui sont en train de tuer les forêts du sud de note pays, puissent être identifiés ».

Dans le même ordre d’idées, le Collectif rejette toute forme d’impunité, de complicité et de laxisme dans cette affaire et exige la traque jusqu’au bout. «Notre volonté de ne plus voir pareille situation a fait que nous avons voulu réfléchir pour, comme le dit M. le président de la République, que ceux qui ont fait ce forfait, puissent être débusqués jusque dans leurs derniers retranchements », indique Pierre Goudiaby Atepa.

Selon le Collectif des cadres casamançais (Ccc), l’attaque de Bourofaye, ne remet nullement en cause le processus de paix en Casamance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here