Les Rencontres humanistes et fraternelles africaines et malgaches (Rehfram) d’obédience maçonnique n’auront finalement pas lieu au King Fahd Palace, comme annoncée par les organisateurs dans un communiqué. Le Directeur de l’hôtel, Pierre Mbow a décidé d’annuler leur réservation, informe L’As. 

C’est suite à la pression des Sénégalais dont certains avaient menacé d’envahir le réceptif et de s’en prendre aux participants, suite informe L’As.

Prévus les 2 et 3 février prochain, ce 26e congrès était placé sous le thème : « Francs-maçons et franc-maçonnes d’Afrique et de Madagascar, quel modèle économique et social pour le progrès de nos sociétés : Libertés, Educations, Gouvernement ». Cette rencontre vient après celles de Douala en 2016 et Antanarivo en 2017.

Les organisateurs espèraient plus de 600 inscriptions (tous les francs-maçons, sœurs et frères apprentis, compagnons et maîtres).

Selon les sources du journal, Pierre Mbow a cédé à la pression des Sénégalais, dont certains menaçaient d’envahir l’hôtel et de s’en prendre aux francs-maçons. Les associations islamiques avaient d’ailleurs lancé une pétition pour faire interdire la rencontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here