Le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) boude les travaux du comité de concertations sur le processus électoral qui ont repris mardi. non sans s’en prendre au président de la République.

Les concertations sur le processus électoral, convoquées à nouveau mardi, ont achoppé sur la question du parrainage qui exige des signatures plus importantes en perspective de 2019. Une manière pour la majorité de réduire la pléthore de candidats fantaisistes.

Au même moment, le Pds et alliés, regroupés au sein du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr), se démarquent de ce dialogue et râlent contre le président Sall qui « n’a pas la courtoisie de répondre au courrier à lui adressé par l’Initiative pour des élections démocratiques en vue de concertations réellement inclusives sur le processus électoral ».

A les en croire, il s’agit « d’une confirmation de la décision de Macky Sall de confisquer l’expression des suffrages des Sénégalais en vue de se maintenir illégalement au pouvoir ». 

Entre autres griefs des libéraux contre le chef de l’Etat, figurent le maintien du maître d’œuvre opérationnel de la fraude, le Dge Thiendella Fall, l’illégalité dans la distribution des carte, l’audit unilatéral du fichier électoral…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here