Les autorités soupçonnent un vaccin controversé contre la dengue d’avoir fait trois morts.

Le laboratoire français  est dans la tourmente. Les autorités  soupçonnent son vaccin controversé contre la dengue d’être à l’origine de trois décès, selon un rapport gouvernemental, publié vendredi 2 février. Début décembre, Manille a suspendu son programme national de  après la recommandation du laboratoire français de réserver son vaccin Dengvaxia aux personnes ayant déjà été exposées à la maladie dans le passé.

« Les trois cas ont montré un lien de causalité. Ils sont morts de la dengue bien qu’ils aient reçu du Dengvaxia. Deux d’entre eux sont morts à cause de l’échec de la  », a déclare le sous-secrétaire à la  Enrique Domingo lors d’une  de presse. Selon lui, « le Dengvaxia n’est pas prêt pour être utilisé dans des campagnes de  et il faudrait trois à cinq ans pour observer et superviser si le vaccin produit d’autres effets indésirables ».

 

Sources : francetvinfo / Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here