N’eut été Aziz Ndiaye, le combat Ama Baldé-Papa Sow, prévu samedi au stade Léopold Senghor, n’aurait peut-être pas lieu. D’après Les Échos, l’ancien promoteur a accepté de payer de sa poche aux lutteurs le reliquat de 30 millions qu’exigeait le Cng avant la tenue du choc.

Le journal rapporte qu’Aziz Ndiaye a été contacté par le promoteur du combat, Assane Ndiaye, après que ce dernier a perdu son sponsor leader, Sen Tv.

Selon le promoteur la chaîne de D-Médias lui a posé des «conditions inacceptables» à trois jours du combat, par exemple que l’affiche ne sera pas retransmise en direct et que les journalistes devront payer pour la couvrir.

À en croire Assane Ndiaye, la Sen Tv a claqué la porte face à son refus de cautionner ces dispositions. Aziz Ndiaye est venu à la rescousse et, selon Les Échos, demandé à son ex-collègue de se tourner vers la Tfm pour la retransmission en direct du combat. Ce qui a été retenu avant-hier, jeudi 15 février.

Interrogé par Les Échos, Aziz Ndiaye s’est gardé de livrer les détails de l’accord conclu mercredi dernier. S’estimant «mal placé pour en parler».

 

Auteur: Seneweb News – SenewebNews-RP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here