Aly Ngouille Ndiaye encore pilonné. Comme nombre de partis opposés au régime, la Convergence libérale démocratique Bokk Gis-Gis, en réunion de Comité directeur, hier, a appelé à une forte mobilisation le 9 mars prochain, pour le départ de l’actuel locataire de la place Washington, en charge de l’organisation des prochaines élections présidentielles.

Selon Moussa Diakhaté, qui portait la parole de ses camarades, le ministre de l’Intérieur a fini de montrer qu’il n’avait plus sa place dans le gouvernement. «Aly Ngouille Ndiaye prouve que ce régime est prêt à tout pour confisquer la volonté populaire. Mais nous aussi sommes prêts à tout pour que les droits du peuple soient respectés», a dit Moussa Diakhaté, qui renseigne que la Convergence libérale démocratique Bokk Gis-Gis va prendre part vendredi 9 mars, au sit-in de l’opposition devant les locaux du ministère de l’Intérieur, pour demander que l’organisation des élections quitte les mains d’Aly Ngouille Ndiaye. Mieux, ils vont exiger le départ du ministre de l’Intérieur parce qu’il a fini de prouver qu’il n’est même plus digne d’être un ministre de la République. «Le Bgg sera vendredi devant les grilles du ministère de l’Intérieur avec les alliés de l’opposition, parce que le combat est celui de Bgg des patriotes», a dit Moussa Dikhaté.

«Macky a commandé des voitures dans une logique d’intimidation, de brimades et de répression»

Au sujet des voitures commandées et que révélait «Les Echos» au moment où l’opposition s’apprête à manifester, Moussa Diakhaté de dire qu’il ne pense pas que ce soit juste un hasard. Macky est, selon lui, dans «une logique d’intimidation, de brimades, de répression et il appartient à l’opposition et au peuple sénégalais de lui opposer la résistance», parce que, dit-il, c’est une véritable déclaration de guerre, ce que vient de faire Aly Ngouille Ndiaye.

Pape Diop, candidat en 2019

En direction de la candidature de Pape Diop à la Présidentielle de 2019, le porte-parole Moussa Diakhaté de révéler. «Nous allons entamer des tournées dès la fin de ce mois de mars pour une durée de six mois. Nous allons aussi reprendre le placement des cartes, pour installer d’ici six mois les structures régulières du parti et aller vers une double investiture : des présidentielles et élections locales. Dans les jours à venir, avant la tournée politique de Pape Diop, une rencontre se tiendra pour officialiser la date d’investiture du candidat Pape Diop. Une rencontre sera convoquée aux fins d’arrêter une date officielle pour le lancement de ce mouvement Pape Diop Président en 2019», fait savoir Moussa Diakhaté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here