Sénégal-Yahya Jammeh s’appelle à la présidentielle 2019: l’ancien ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall a la dent dure avec le régime en place depuis son limogeage. Depuis son meeting de Diogo, il revient sur les déclarations faites par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, il y a quelques jours sur la présidentielle à venir. A l’en croire, il « est difficile d’être juge et partie et cette révélation que Dieu lui a inspirée, montre qu’ils feront tout pour avoir le deuxième mandat ».

A travers les propos du ministre de l’Intérieur, Thierno Alassane Sall craint le pire . « Ce qui intéresse le Président et la petite équipe de fidèles qu’il a mise autour de lui, sachant qu’il feront ce qu’il voudra, c’est d’avoir un deuxième mandat quelles que soient les circonstances, même si ce sont des situations honteuses. Tout est en train d’être mis en place pour qu’on ait une élection à la Yahya Jammeh, c’est-à-dire que tous les challengers potentiels puissent se retrouver dans des conditions de ne pouvoir pas prendre part à la compétition afin que le pouvoir puisse passer en force. Ici, l’Exécutif tire toutes les ficelles.

Je le dis amèrement parce que c’est un ami, Aly Ngouille Ndiaye n’a pas prouvé le sens des responsabilités », dit-il.

Il ne comprend pas pourquoi le ministre de l’Intérieur « n’a pas précisé la non délivrance des cartes  d’identité et, pourtant tout le monde en a droit, du président de la République jusqu’au dernier des sénégalais. C’est la raison pour la quelle les anciennes cartes sont prorogées sans cesse », se plaint-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here