L’Alliance Pour la République au niveau de Touba n’est toujours pas épargnée par ces crises internes qui la rongent et qui l’obligent à chercher une vraie thérapie si elle ne veut pas, une de fois de plus, courber l’échine en 2019. Après les épisodes Cissé Lô / Sadaga, voilà que devraient démarrer ceux de Moustapha Diakhaté / Modou Bara Dolly. 

En effet, dans une sortie effectuée chez lui, mardi, le Mbacké-Mbacké a accusé l’ancien Président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle lors de la dernière législature, d’avoir complètement désintégré l’Apr dans la cité religieuse.  » Nous ne voulons pas de lui. Il n’a jamais voulu militer à Touba. Ce n’est pas aujourd’hui, alors qu’il n’est aimé nulle part, qu’il devra venir nous encombrer. Depuis qu’il est là, il ne crée que des problèmes. Il a provoqué un fort taux de frustration chez l’ensemble des responsables. Ses discours discourtois envers nos chefs religieux ont gâté son image. En plus il ne fait que diviser.  »

Serigne Modou Bara Dolly Mbacké d’interpeller le patron de l’Apr.  » Nous faisons savoir au Président Macky Sall que nous n’avons pas besoin de Moustapha Diakhaté ici. Qu’il l’arrête !  Je suis prêt à l’affronter et j’ai déjà commencé. Nous le ferons huer s’il remet ses pieds à Touba. Il n’est ni le plus intelligent, ni le plus efficace. Je n’écarte pas de geler mes activités, si je me rends compte qu’on l’encourage à poursuivre son entreprise de déstabilisation de notre formation politique.  »

Ces déclarations annoncent des lendemains bien sombres pour le parti Présidentiel dans la cité religieuse. Reste à savoir si Moustapha Diakhaté le suivra dans cette dynamique d’affrontement.

Le Mbacké-Mbacké, dans son discours, a abordé deux autres questions. D’une part, il encouragera le ministre Aly Ngouille Ndiaye à ignorer les mauvaises interprétations de sa dernière sortie perpétrées par l’opposition et d’autre part il invitera les autorités du parti à prendre au sérieux les remarques de Youssou Ndour au lieu de l’accabler de critiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here