Rapport Armp 2016: pour la 7ème fois consécutive, le Directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp), Saër Niang, a présenté le rapport de l’institution qu’il dirige. Pour l’exercice 2016, cent (100) autorités contractantes ont été auditées dont vingt et uns (21) ministères, dix (10) constitutions et services déconcentrés de l’Etat, neuf (9) sociétés nationales et sociétés à participation publiques majoritaire, vingt deux (22) agences et organismes, vingt huit (28)établissements publics et dix (10) collectivités locales.

Selon le rapport, 5623 marchés pour un montant global de 2376 milliards F CFA sont comptabilisés au niveau des cent (100) autorités contractantes qui ont été visitées. Sur ce nombre, l’échantillonnage a permis de retenir 2446 marchés, soit 43%. Ce qui est l’équivalent de 90% en valeur des marchés passés par les cent (100) autorités contractantes sélectionnées.

Après l’audit, Sur ces cent (100) autorités contractantes, trente cinq (35) se sont montrées satisfaisantes, trente trois (33) l’ont été moyennement, alors que trente deux (32) ont été peu satisfaisantes. Pour ce qui des ententes directes ou « gré à gré », le rapport indique qu’elles ont connu une légère hausse d’un point passant de 20% en 2015 à 21% en 2016.

« Depuis le début de la réforme du système de passation des marchés publics, en 2008, le taux moyen des ententes directes est d’environ 18%, inférieur au seuil de convergence communautaire (20%) convenu avec le Fmi, dans le cadre de l’Instrument de soutien à la politique économique », révèle le rapport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here