C’est une évidence évidente : «Gorgorlu» est déçu. Déçu que «Thiompal», qui ne parle à sa presse qu’une fois, tous les 100 ans, n’ait pas évoqué, hier, dans l’émission matinale de la Rfm, la crise scolaire.

Déçu que «Salatou Ala Fatiha», qui sait que la famine le menace à pas de géant, ne se soit pas prononcé sur le plan d’urgence que lui et son Gouvernement doivent mettre en place pour le sauver du péril humain, auquel il s’expose. Terriblement, déçu que «Sa Majesté», durant toute son «adresse» à la Nation, ne l’ait pas rassuré qu’il pourra écouler, cette année, ses graines d’arachide.

Déçu qu’au lieu de parler des vraies urgences du moment, «Niangal» se soit lancé dans une campagne avant la lettre, avec l’énumération de ses quelques réalisations. Lesquelles, malheureusement, sont loin de pouvoir sauver le Sénégalais lambda en souffrances continues. Pour paraphraser le célèbre Proc de la République, qui, durant les années 80, accusait «Njomboor » de flagrant délit continu.

Mame Sagar (SourceA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here