La perspective de l’adoption d’une loi sur le parrainage défraie la chronique depuis quelque temps. Une certaine opposition soupçonne le chef de l’Etat de vouloir écarter de potentiels adversaires. Pour mettre fin à la polémique, le ministre de la Justice, de la tribune de l’Assemblée nationale, a rassuré ce jeudi qu’en cas de rejet, les candidats, qui contrôlent le processus, avant le délibéré du Conseil constitutionnel, auront la possibilité de déposer un recours en cas de rejet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here