Pour avoir visité la Mosquée d’Al-Aqsa, hier 28 mars, en compagnie de la police israélienne, le ministre des Affaires étrangères a instauré un incident diplomatique. C’est ainsi que les palestiniens, par le biais de leur ministère de l’information ont exigé des excuses de la part de l’État du Sénégal.

Le ministère palestinien de l’Information ainsi que l’autorité en charge des biens religieux de Jérusalem(Awqaf) et le Conseil supérieur Islamique ont fortement critiqué, reprochant à l’officiel sénégalais le fait que la visite n’ait pas été organisée en coordination avec la partie palestinienne. « Cette visite est à la fois une violation du consensus de l’Oci et un événement dangereux dans lequel les relations sénégalo-palestiniennes ont été compromises », indique le ministre de l’information. Et de poursuivre, « nous espérons que la sympathique République du Sénégal présentera ses excuses à la Palestine pour cette raison », mentionne Les Echos.

Pour le directeur de la Mosquée, « le ministre sénégalais a visité Al-Aqsa en compagnie de la police israélienne et en l’absence de toute coordination avec les autorités Awqaf de Jérusalem. Nous l’avons pas officiellement salué, car sa visite a été organisée par les autorités d’occupation israéliennes et non par nous ». Il rappelle que « toute personne qui entre dans le site religieux accompagnée de la police israélienne est considérée comme un intrus illicite.Et c’est exactement ce que le ministre des Affaires étrangères sénégalais a fait aujourd’hui », s’est-il indigné.

A noter que la Mosquée Al-Aqsa représente le 3e site le plus sacré au monde pour les musulmans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here