Souleymane Teliko « Personne ne peut contester, aujourd’hui, le manque d’indépendance de justice »
Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) a estimé que « sur le diagnostic, personne ne peut contester, aujourd’hui, le manque d’indépendance de la justice ». Le magistrat pense que « dans toutes les grandes démocraties aujourd’hui, c’est le Conseil supérieur de la magistrature qui garantit la transparence de la justice. Tout le monde sait que quand l’Exécutif a la mainmise sur la carrière d’un magistrat indirectement, il a une mainmise sur le fonctionnement de la justice ».

Il a aussi souligné que : « la justice ne peut pas se rendre dans un climat d’insécurité et d’instabilité. Et garantir l’indépendance, c’est garantir la liberté des institutions ».

L’avocat Assane Dioma Ndiaye ne dira pas le contraire. Pour lui, on n’a pas besoin de faire un diagnostic poussé pour comprendre. « Cette justice est malade et le problème d’indépendance ne se pose plus, parce qu’elle est avérée. Quand on parle de la justice, on parle de pouvoir alors qu’il y a un autre pouvoir qui gouverne ce pouvoir judiciaire ».

AS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here