L’opposition a fait face à la presse, ce jeudi 12 avril 2018, au siège de « Bokk guis guis », sur la Vdn. Réunie sous la « Plateforme pour la mise en place d’un large front démocratique et social de résistance nationale contre les manipulations constitutionnelle et électorale au Sénégal », Mamadou Diop Decroix, Me El Hadji Diouf, Ousmane Sonko, Habib Sy, Mamadou Lamine Diallo, pour n’en citer que ceux-là, se sont réunis pour dire « Non » à « ce coup d’Etat constitutionnel et électoral« .

Partis politiques, mouvements citoyens, organisations démocratiques et sociales, ils étaient nombreux, déterminés à mener leur combat jusqu’au bout. Plus que jamais « solidaires dans le combat autour de la conduite des processus démocratiques, républicaines, citoyens et sociaux de notre pays« , ils appellent l’ensemble des forces vives de la nation à se mobiliser pour lutter et « exiger l’instauration d’une véritable démocratie politique, électorale, sociale et citoyenne dans notre pays… »

Leur combat, se battre contre « toute volonté du pouvoir en place d’imposer un coup d’Etat constitutionnel et électoral au moyen d’un tripatouillage en place scélérat de la Constitution et du Code électoral en vigueur au Sénégal, en vue d’y introduire unilatéralement un parrainage piégé et autres dispositions antidémocratiques« .

Mais aussi contre « la prise en charge de toutes les mesures appropriées pour assurer la sécurité réelle des citoyens en général, la sécurité et la paix en Casamance en particulier, la protection efficace des droits des enfants ainsi que des Sénégalais de la diaspora (…) de même qu’aux revendications légitimes des travailleurs en général, des secteurs de l’éducation et de la santé en particulier, notamment par le respect efficace des accords signés par le gouvernement… »

Ils appellent à cet effet « tous les citoyens, les patriotes et démocrates à se mettre ensemble pour la mise en place d’un large front démocratique et social en vue de la prise en charge solidaire de la plateforme ainsi définie par la lutte, plus actuelle que jamais, pour la démocratie, des élections régulières, inclusives et transparentes, la justice égale pour tous, l’emploi, le patriotisme économique, le respect des libertés et des droits sociaux des Sénégalaises et Sénégalais, dans la dignité, la primauté de l’intérêt supérieur de notre peuple et la paix civile dans notre pays« .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here