Des policiers argentins sont accusés de négligence, rapporte The Independent. Les officiers n’auraient pas protégé correctement une preuve. Sur 6.000 kg de cannabis enregistrés, il n’en reste que 5.460 kg. Les policiers ont justifié la demi-tonne manquante par une théorie invraisemblable : les souris l’auraient mangée.

  1. L’histoire ne tient pas la route selon leurs supérieurs qui ont licencié huit membres du personnel. Les 6.000 kg de cannabis ont été stockés pendant deux ans dans un entrepôt de fourrage dans la ville de Pilar, situé à 54 km au nord de Buenos Aires. C’est au cours d’une inspection des lieux, ce mois-ci, que la disparition de plus de 500 kg de cannabis a été remarquée.
    « Des souris ne confondraient pas du cannabis avec de la nourriture »
    Javier Specia, un ancien commissaire, a été entendu. Ce dernier et trois autres officiers ont accusé les souris d’avoir mangé la drogue. Le ministre de la Sécurité, Cristian Ritondo assure, lui, que les policiers ont manqué à leur devoir et n’ont pas protégé la preuve confisquée.
    « Des souris ne confondraient pas du cannabis avec de la nourriture, a déclaré un porte-parole du juge Adrián González Charvay. Et même si un grand groupe de souris l’avait mangé, beaucoup de cadavres auraient été retrouvés dans l’entrepôt ». Les quatre policiers doivent témoigner le 4 mai prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here