Aussitôt passées les manifestations rudes affrontées à Paris, le président Macky Sall s’est dirigé dans sa résidence située à la rue Vineuse du 16ème arrondissement. Enfermé avec sa représentation diplomatique et des membres de son parti, Macky Sall a durant sept tours d’horloge tiré sur tout ce qui bouge et tancé les militants APR de France.

Accueilli par une manifestation des Sénégalais de France rassemblés devant l’Ambassade du Sénégal, Macky déverse sa bile sur ses militants de l’Hexagone à qui il attribue la cause de la manifestation de ses compatriotes. Revenant , le président Sall déclare tout de go : «Tout ça c’est vous. C’est parce que vous êtes divisés qu’une vingtaine de personnes arrivent à saper et à saboter notre arrivée à Paris». Poursuivant dans ses diatribes, Macky Sall lance à l’endroit de ses troupes : «La guerre que vous menez entre vous est nulle et à la limite inutile et dangereuse pour notre parti et le pouvoir que nous exerçons. «Si aujourd’hui, poursuit Macky Sall, «l’opposition arrive à nous mener la vie difficile à Paris c’est parce que vous les responsable du parti, vous vous menez une guerre fratricide entre vous. Faites taire vos querelles, rassemblez-vous et travailler ensemble poursuit le président Sall» .Faisant allusion à la guerre de succession dans la Dse/Apr France et dans le mouvement des femmes, Macky Sall menace «arrêtez moi tout cela et rassemblez-vous !».

Très en colère, Macky Sall dans des termes très clairs demande à sa base de Paris de se retrouver très vite car, dit-il : «Nous allons vers des échéances très sérieuses que la division et la guerre intestine dans notre parti ne nous aideront pas si nous voulons conserver le pouvoir. Si une vingtaine de personnes qui manifestent arrivent à dominer plus de deux centaines de militants aperistes, c’est parce que vous ne travaillez pas et vous vous menez une guerre inutile et fratricide au sein de du parti».

Pour rappel, à Paris, depuis l’élection des députés de la diaspora, une partie des militants réclame un nouveau coordonnateur de la Dse. Et les femmes sont aussi gangrenées par l’immixtion de la grande sœur du président Sall dans leur mouvement. Tout cela a fini de se déteindre dans l’engagement des apéristes.

Arrivé jeudi 17 avril à Paris, le séjour du président Sall se poursuit jusqu’à samedi 12 avril en France. Au final, son projet de loi sur parrainage controversé sera présenté à l’assemblée nationale en son absence. L’opposition, qui est résolument opposée à cette loi, a prévu une grande manifestation à la hauteur, voire plus que cette du 23 juin 2011. D’ailleurs pour certains, le président aurait choisi ce calendrier pour éviter de ne pas voir la mobilisation de ce jeudi.

Pape Cheikh FALL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here