Thierno Alassane Sall exige la déclassification du rapport de l’Ige sur l’affaire Pétro Tim. Il fait de la satisfaction de cette requête un préalable indispensable pour une réussite de la concertation sur les contrats gaziers et miniers à laquelle appelle le chef de l’État.

« Les permis ont été donnés, mais dans quelles conditions ? Qui a fait quoi ? » demande dans les colonnes de L’Observateur l’ancien ministre de l’Énergie. Qui estime que la « concertation devait commencer en 2004 ».

Le président de République des valeurs, qui était en tournée d’implantation de son mouvement politique à Kolda, va plus loin. Il réclame en outre la mise en place d’une « commission d’enquête parlementaire indépendante. Une commission composée de juges et de citoyens compétents qui puissent faire le travail de recherche sur le passé proche, le présent et l’avenir de notre pays sur la question du pétrole et du gaz, qui n’est pas une question d’un mandat ; elle dépasse la compétence d’un seul gouvernement ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here