Le Conseil constitutionnel s’est déclaré incompétent à statuer sur la saisine en annulation introduite par les députés de l’opposition. Mais, ils ne comptent pas en rester là. Dans un communiqué parvenu à Seneweb, les avocats du Front de l’opposition comptent saisir les juridictions internationales pour faire annuler la loi, votée le 19 avril dernier.

« Nous entendons à présent user de toutes les voies de droit appropriées pour voir annuler la loi votée le 19 avril 2018, même si elle est promulguée par Monsieur le Président de la République », a fait savoir l’opposition.

Qui souligne : « La bataille judiciaire visant à rétablir la légalité républicaine sera engagée sans délai devant les instances de la CEDEAO, de l’Union Africaine ainsi que des Nations Unies ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here