La déclaration du ministre des Sports, Matar Bâ, selon laquelle la dissolution du Comité national de gestion (Cng) de la lutte ne dépend pas des lutteurs, a mis le feu à la poudrière.

«Je ne sais pas dans quelles conditions, il (Matar Bâ) a eu à tenir ces propos, je ne sais pas non plus ce que les gens du Cng lui ont raconté. Mais, nous voulons tout simplement que le Cng dégage», se cramponne, dans les colonnes de Source A, Boy Kaïré, le président d’honneur de l’association des lutteurs en activité.

«Cela fait 24 ans qu’ils (Alioune Sarr et son équipe) sont là. Ça suffit amplement, fixe l’ancien lutteur. Ils volent notre argent. Les lutteurs souffrent des sanctions arbitraires tombent. On en a assez. Le Cng, c’est des voleurs qui nous prenaient pour des cons. Aujourd’hui, ces cons se sont réveillés et, maintenant, vont leur faire face.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here