Imam Dame Ndiaye et ses camarades, n’ont pas attendu trop longtemps pour réagir sur les propos du leader de rewmi, Idrissa Seck.  Tout en qualifiant cette sortie d’une erreur de communication, ils l’a jugent aussi de désastreuse, qui non seulement porte atteinte aux symboles de la foi musulmane, mais terni aussi l’image du Sénégal dans toute la Oumma Islamique.

1-En premier lieu, la ligue considère qu’affirmer que les relations entre les arabes et les israéliens sont nées d’une querelle de demi-frère, relève soit d’une méconnaissance totale de l’histoire du conflit qui oppose les israéliens aux palestiniens ou d’une volonté de faire allégeance au lobby sioniste pour des raisons inavouées.  C’est plutôt la création de l’Etat d’Israël, en 14 mai 1948,  par le ministre Britannique James Balfour suite à sa déclaration du 2 mai 1917, qui est à l’origine de ce conflit. Balfour avait promis aux juifs la création d’un foyer où les juifs éparpillés dans le monde, allaient se retrouver. En contrepartie, ils devaient participer au financement de la guerre et exerçaient une pression sur les États-Unis pour qu’ils apportent leur soutien aux alliés pour la première guerre mondiale.  Ce qui est loin d’être une querelle de demi-frère.

2- Les Imams disent aussi contrairement à ce qu’a dit Idy  sur Sarata, qui serait juive comme son mari le prophète Ibrahima (psl) est faut. Parce que le Coran dit qu’Ibrahima n’était ni juif, ni chrétien. Il était entièrement soumis à Allah ( Verset 67, Sourat Aal-i-Imran).

3- Dire que le prophète a chassé Hajara de la maison parce qu’il était « fou amoureux »  de Sarata, repose sur une ignorance abyssale de l’histoire des prophètes. Le prophète n’a pas chassé, mais celle ci a voyagé avec lui pour aller s’installer sur ordre d’Allah, aux lieux où ils devaient lui (Abraham) et son fils Ismaël, élever les bases de la première maison d’Allah( Sourate 2 verset 217).

4-Le rite du pèlerinage à, la Mecque et ses lieux sont clairement définis  dans le saint Coran. Le prophète Mohamed (psl), l’a accompli  avec ses compagnons à Bakka, le lieu de l’emplacement de la Kaaba, à Safa- Marwa et dans les autres lieux saints, tels que Mina, Arafat, Mouzdalifa. Le pèlerinage s’accomplit depuis cette date de la même manière par tous les musulmans du monde entier.

Une tentative de remise en cause de ce pilier fondamental constitue sans nul doute, un blasphème, un acte d’apostasie, qui exclut son auteur de l’Islam… », mentionne le communiqué des Imams et prédicateurs du Sénégal (Lips).

Sécrétaire Général, Ahmad Dame Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here