Selon l’opposition, l’actuel ministre de l’Intérieur devra justifier le contrat de 2500 milliards paraphés dans l’affaire Arcelor Mittal.

Selon l’opposition, l’actuel ministre de l’Intérieur devra justifier le contrat de 2500 milliards paraphés dans l’affaire Arcelor Mittal
Le ministre Aly Ngouille Ndiaye a intérêt à surveiller ses arrières.

Pour cause : l’affaire Arcelor Mittal dans laquelle il a trempé sa signature, s’est invitée dans le débat ce lundi, lors de l’examen du projet de loi portant sur la modification du Code électoral. Dans une expression imagée, l’honorable député Serigne Cheikh Mbacké a invité ce dernier à surveiller ses arrières.

Puisque précise-t-il, «Tôt ou tard, il (Aly Ngouille Ndiaye Ndlr) sera appelé à justifier le contrat de 2500 milliards paraphés dans l’affaire Arcelor Mittal». Démarche également adoptée par le député Moustapha Diop, qui appelle ce dernier à rendre compte et à apporter des justifications dans ce dossier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here