Si le ministre de l’Hydrolique, Mansour Faye continue de dire que Touba doit désormais payer l’eau qu’elle consomme, l’information livrée par Yerimpost va faire couler beaucoup…d’eau sous les ponts. En effet, une firme espagnole a proposé au Sénégal une solution gratuite et efficace de production d’eau potable au moyen du dessalement de l’eau de mer.  Il a refusé, ainsi que le directeur de la Sones, Charles Fall. 
Amadou Ndiaye, personne-contact de l’entreprise espagnole, a rencontré Mansour Faye au début du mois de février 2018 pour lui faire part du projet doté d’une capacité de production allant de 60 000 a 200 000 m3 par jour. Non sans lui indiquer que la société qu’il représente est prête à pré-financer gratuitement à hauteur de 106 milliards F CFA. Elle réclame simplement un contrat d’achat de l’eau produite par la Sones.  A partir de la signature de ce contrat, le ravitaillement allait commencer dans un délai de 18  a 24 mois.
Le besoin pour Dakar s’élève à 220 000 m3  par jour alors que l’usine des Mamelles aura juste une capacité de production journalière de 50 000 m3. Après avoir acquiescé, les deux parties ont finalement donné une fin de non recevoir, ne répondant plus aux appels de AMadou ndiaye, selon Yerimpost.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here