L’affaire  Khalifa Sall continue toujours de défrayer la Chronique  surtout  après la sortie de certains pénalistes   qui ont exigé à ce que le maire de Dakar   soit libéré    pour être en conformité  avec les  normes  de  la Cedeao.

Abdou Magib Gaye  du Forum Civil  aborde  dans le même  sens.   Pour  lui,  Khalifa   Sall,   a subi  une injustice que  les autorités   du Sénégal  doivent  réparer.  » L’État  à l’obligation  de le libérer   et  également de  l’indemniser  ne serait-ce  que pour le temps  qu’il a purgé en prison  pour  être conforme  avec  l’arrêt de la cour de justice de la Cedeao« .

M. Ndiaye  précise que   si l’Etat  du Sénégal refuse d’appliquer la décision.  « Elle  servira aux autres pays un mauvais exemple qui  vont à partir  de là  commencer à rejeter les décisions de la Cedeao « . « Ce qui  va  fragiliser   la Cedeao qui va cesser d’exister« , a t-il ajouté  avant de faire savoir  dans ce cas,  il n y a plus  nécessite  d’être  en ensemble.  « Ce qui est  dangereux pour l’Afrique».

Par conséquence dit-il,  la Cedeao pour protéger son unité devra prendre des mesures contre le Sénégal

Poursuivi dans le cadre de l’affaire de la gestion de la caisse d’avance de la ville de Dakar portant sur 1,8 milliard de francs CFA, le maire de Dakar a été condamné par le Tribunal correctionnel de Dakar le 30 mars 2018 à 5 ans de prison ferme pour escroquerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here