Trois jours après les événements du 23 juin 2011, le Sénégal allait vivre un événement tragique. Des membres du Pds voulaient assassiner Karim Wade et faire porter le chapeau à l’opposition de l’époque.

Le projet macabre devait se dérouler au retour de l’ancien ministre de l’Énergie d’une visite de centrales de la Senelec. Les comploteurs présumés devaient attaquer son cortège. « Un haut responsable du Ps avait appelé un membre de l’ANOCI pour l’informer. Ce complot a été éventé. »

C’est la grosse révélation du service de communication de Samuel Sarr dans un communiqué parvenu à Seneweb. Le président de Libéralisme social Sénégal (Lss) et Cie indiquent que « peu de nos compatriotes étaient au courant », que « les Services de renseignement avaient pourtant alerté ».

Ils ajoutent : « Les auteurs de cette tentative punissable sont ceux qui voulaient que Karim quitte le gouvernement pour mieux isoler son père et le neutraliser. Qui avait demandé à Me Wade de limoger Karim Wade ? Pourquoi Karim le dérangeait autant ? Tout était ficelé pour que Seydou Diouf, l’actuel président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, remplace Karim Wade au ministère de l’Énergie. Le décret était presque pris. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here