En dehors de celle confiée à Eiffage, pour la durée de la concession (30 ans), les autoroutes du Sénégal seront gérées par les Sénégalais eux-mêmes. Le Premier ministre, Mahammad Dionne, a fait l’annonce dans un entretien paru dans le numéro de septembre du magazine Intelligences.

« Ces nouvelles infrastructures appartiennent à 100% à l’État sénégalais, c’est-à-dire au peuple sénégalais, signale le chef du gouvernement. Il s’agit d’un patrimoine comme il en est pour Air Sénégal aujourd’hui. (…) Le président de la République a en chantier, je peux l’annoncer ici, la création d’une société qui s’appellerait Autoroutes du Sénégal, pour gérer tout ce patrimoine, dont le capital serait ouvert à l’actionnariat populaire. »

Les infrastructures concernées sont AIBD-Mbour, AIBD-Thiès, Ila Touba, la Côtière et Mbour-Fatick-Kaolack. Pour leur financement, confie Dionne, « l’État a pris ses propres ressources pour y adjoindre des ressources étrangères sous forme de prêts avec des conditions concessionnelles ».

« En ce qui concerne les tarifs d’usage pour ces infrastructures publiques, ils seront fixés par nous-mêmes, parce que les infrastructures nous appartiennent à tous. Nous n’aurons pas besoin de négocier avec qui que ce soit », s’enflamme le Premier ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here