Abdoulaye Wade va-t-il franchir le rubicond? Karim Meïssa Wade à Dakar, en novembre prochain. Si ses partisans ont tendance à dire qu’il va venir à Dakar sans préciser la date, ceux qui sont éparpillés dans la Diaspora sont catégoriques à ce sujet. « Notre leader Karim Meïssa Wade sera au Sénégal à partir du mois de novembre, on connait la date précise, mais on préfère nous en arrêter là. Tout est planifié. Il atterrira bel et bien à l’aéroport international Blaise Diagne et nous savons qu’il sera amené manu militari en prison. On l’a décidé d’un commun accord car Karim Meïssa Wade ne doit rien à l’Etat, contrairement à ce que dit sur les milliards de francs CFA qu’il doit rembourser. Si Macky Sall ose l’emprisonner, il va en découdre avec les populations car elles sont plus que décidées à porter Karim au palais au soir du 24 février 2019 »,  ont-ils révélé au micro de Senego.

Abdoulaye Wade va-t-il sacrifier son fils? 

En fin politicien, Abdoulaye Wade avait ordonné aux jeunes d’aller brûler tous les bureaux de vote si son fils ne vient pas au Sénégal pour l’élection présidentielle. Pour être clair, « rendre irrespirable le Sénégal ».Connaissant Macky Sall du bout des ongles, le maître va-t-il accepter que son fils soit l’agneau du sacrifice pour permettre au Parti démocratique sénégalais (Pds) de participer à l’élection? A moins que cela ne soit que du bluff, d’autant que ‘invalidation ou le boycott semblent être les armes les plus adéquates pour son parti.

Toujours est-il que les militants du Pds, ce lundi à Rufisque ont été catégoriques: « si Karim Meïssa Wade ne participe pas à l’élection, Macky Sall ne le fera pas car on a les moyens de saboter tout ce qui va se passer. Vous pensez que ces millions que nous sommes en train de dépenser vont rester sans retombées? Nous sommes déterminés à faire face », ont-ils menacé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here