Les faits ont eu lieu à Rufisque, plus précisément dans le quartier de Dangou où un homme a été tué. La police, accusée d’être à l’origine de ce meurtre pointe du doigt le chef de famille qui les avait alerté pour qu’ils viennent interpeller la victime…

Selon les témoignages reçus par Senego, le drame a eu lieu vers 22 heures. Un homme est entré dans la maison des Niang au moment où la famille était en train de regarder la série «WiriWiri», ce lundi.

L’individu en personne a été aperçu par la fille qui l’a signalé à son père qui était venu pour s’enquérir de la situation. C’était un homme très costaud qui, visiblement ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales. Sommé par le chef de famille de quitter les lieux, ce dernier a refusé de sortir de la maison. Pour ne pas créer de problèmes, le père a appelé la police. Une fois sur les lieux, les limiers ont livré un rapport de force avant de le maîtriser avec des menottes qu’il parviendra à casser, avec ses mains, nous raconte notre interlocutrice.

Le limiers, au nombre de trois (3), parviendront toutefois à maîtriser le forcené avant de l’acheminer dans leur voiture. Seulement, une fois dans le véhicule de la police, « nous avons entendu un cri vraiment assourdissant, dans le véhicule même de la police, c’était le présumé voleur. Et puis rien. C’est le silence total. Et c’est seulement vers les coups de 23 heures que la police va appeler le père de famille qui les avait alerté pour qu’il viennent faire une déposition. Le vieux Ibrahima Ndiaye les demandera d’attendre le lendemain pour le faire.

Et comme que l’individu qui était entré chez lui, par effraction ne semblait pas jouir de toutes ses facultés mentales, il ne trouvait urgent d’aller faire une déposition. Et c’est après que la police a insisté, de façon très bizard, qu’il acceptera de se rendre au commissariat…« , poursuit notre source…

Le père de famille se rendra à la police accompagné de ses deux (2) filles et de sa femme. Et comme le malheur ne vient jamais seul, une fois au commissariat, les limiers lui diront que l’individu en personne est décédé et que c’est le sieur Ibrahima Ndiaye qui l’a tué. « Comment a-t-il pu commettre cet acte alors que tout le quartier a vu la police acheminer, de force le forcené dans sa voiture, avant de le malmener?« , s’interroge notre source qui nous confie que le père de famille est actuellement entre les mains du commissariat de Rufisque.

Il est accusé d’un meurtre dont il n’a pas commis.

Affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here