Les Lionnes du basket sont de retour à Dakar ce vendredi après leur élimination (mercredi) en huitièmes de finale de la Coupe du monde de la discipline (22-30 septembre en Espagne).

Cheikh Sarr, leur coach, exprime ses regrets : « On avait le potentiel et la compétence d’aller au-delà (des huitièmes), dit-il. On a resserré le gap entre nous et les équipes européennes mêmes américaines. » Ce qui « n’est pas suffisant », tranche-t-il. « Il y a un chantier qui est ouvert, fixe-t-il. Je pense qu’il faudrait encore travailler très dur, mettre les exigences du haut niveau à notre portée. Il y a un autre travail qu’il faut faire, c’est au niveau de l’organisation par rapport au jeu, aux objectifs en défense et en attaque. Mais le bilan, globalement, il est positif même si on a goût d’inachevé. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here