Une loi sur les daaras: Le projet existe mais le problème, c’est qu’il n’est toujours pas déposé sur la table du président de l’Assemblée nationale. Les maîtres coraniques dénoncent ainsi le manque de suivi du projet de loi. Et, exigent la diligence du chef de l’Etat pour son vote avant la fin de son mandat.

« Les formations promises aux enseignants des daaras n’ont pas encore été faites, se plaint Serigne Habib Kandji, repris par la Rfm. C’est pourquoi, nous pensons qu’il est aujourd’hui temps que ces sessions de formations se déroulent pour la généralisation du curriculum. »

Leur préoccupation première, souligne-t-il, « c’est le vote de la loi sur les daaras puisque le gouvernement avait dit qu’il ne pouvait rien entreprendre pour les daaras tant que le secteur n’est pas réglementé. Le projet dort encore dans les tiroirs de l’Etat et pourtant, nous avons fait tout ce qu’il fallait. »

Il interpelle directement le président de la République pour que la procédure soit « accélérée » et que ce projet passe à l’Assemblée nationale pour son adoption. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here