Mouhamadou Al Aminou Lô, Directeur national de la Bceao pour le Sénégal

Le poids du stock de créances non remboursés est extrêmement embonpoint au Sénégal. Il culmine aujourd’hui à 500 milliards de francs Cfa. Ce qui «plombe beaucoup la capacité de ces établissements à faire du crédit», a indiqué Mouhamadou Al Aminou Lô, Directeur national de la Bceao pour le Sénégal..

Pour montrer l’impact négatif d’une telle situation, il explique que «plus un contentieux dure, plus une créance en souffrance dure, plus les banques seront dans l’obligation de les provisionner et donc, cela va rendre plus cher le coût du crédit». Le Directeur national de la Bceao pour le Sénégal s’exprimait en marge de la réunion trimestrielle avec les responsables des banques de la place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here