La Conférence des Leaders du Front démocratique et social de résistance nationale (Frn) a récusé, entre autres, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, et exige la démission du président et de tous les membres de la Cena.

Le Front se désolent des “derniers développements qui ne rassurent pas et qui préparent à des lendemains difficiles”.

Il s’agit, selon les camarades de Mamadou Diop Decroix, du parrainage, du rejet des recours en annulation de l’Opposition, des affaires Khalifa Sall et Karim Wade, de l’interdiction des marches pacifiques, de l’achat massif de fiches de parrainage, des agressions mortelles, de la restriction de la liberté d’expression sur les réseaux sociaux. .

Devant cette situation, note le communiqué, le Frn dénonce “le dilatoire du ministre de l’Intérieur et du président de la Cena et exige l’application immédiate de l’article L48 du Code Électoral qui confère aux partis politiques un accès permanent au fichier électoral, fustige les lenteurs et la désorganisation volontaire dans la distribution des cartes d’identité et d’électeur, récuse Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur, comme organisateur des élections et réclame son retrait du processus électoral, constate le discrédit définitif de la Cena du fait de son inaction lors des élections législatives de 2017 et devant les nombreuses entorses à la loi observées en ce moment. Par conséquent, le Frn exige la démission immédiate du président et de tous les membres de la Cena, dont le mandat a d’ailleurs expiré pour un grand nombre, pour que puisse exister une CENA capable de remplir ses missions légales”.

Par ailleurs, le Front décide de poursuivre les manifestations pour sensibiliser les populations et le monde sur “les dérives dangereuses du régime de Macky Sall”.
Aussi appelle-il  les forces vives de la Nation à “une mobilisation concertée”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here