Le président de Mouvement 2019 et candidat à la présidentielle de 2019, Samuel Sarr, a adressé une lettre à l’Union pour tirer la sonnette d’alarme sur le danger qui planerait au-dessus du processus électoral.

« Si le candidat de l’Apr, Macky Sall, s’obstine à vouloir saborder le scrutin pour passer au premier tour, en violant la volonté populaire, il sera pris pour responsable de tout ce qui arrivera dans ce pays », a prévu l’ancien ministre de Wade.

Parmi les griefs contre le régime de Macky Sall, Samuel Sarr, repris dans L’Observateur, cite l’existence, selon lui, de trois fichiers électoraux. Ce qui lui fait dire que « les experts de l’Union européenne n’ont pas travaillé sur le bon fichier ».

Partant de ce constat, le leader de Mouvement 2019 recommande à l’Union européenne de réclamer le bon fichier et de reprendre l’audit, « en présence des acteurs politiques ».

?Samuel Sarr s’est aussi plaint des ratés des élections législatives à Touba et a demandé à l’Union européenne de contrôler les parrainages.