Dans sa chronique de ce mercredi 07 novembre 2018, Pape Alé Niang revient sur la sortie du président Macky Sall, notamment  sur ce débat pollué du pétrole et du gaz.

Lors du denier référendum, le chef de l’Etat s’exprimant sur la nécessité du référendum, avait prôné la cohérence et la gestion des affaires publiques.

« …Il s’agit ainsi de créer un environnement propice au développement de notre pays et au Bien- Etre des populations. Ils s’agit de donner à nos institutions un nouveau visage marqué par l’équilibre, la transparence, la stabilité et le souci permanent de faire de chaque sénégalais un citoyen confiant et apte à participer à la gestion des affaires publiques d’où qu’il puisse se trouver. Oui aux droits des populations sur le patrimoine foncier et les ressources naturelles. Les richesses du Sénégal  appartiennent à tous les Sénégalais. Le projet de révision de constitution consacre ce droit afin que personne quelle que soit sa position ne puisse plus s’accaparer le bien commun… », disait-il!