Même si elle ne sert plus à grand-chose, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), comme l’année dernière s’est vue dégainer de la part de l’Etat, la rondelette somme de 485 millions de Fcfa pour son budget.

Une manne assez importante dont on ne sait à quoi elle sert. En effet, depuis la condamnation de Karim Wade, le jugement de Tahibou Ndiaye, les cas d’Aida Ndiongue et Abdoulaye Baldé, la Crei ne fait rien.

Pourtant le premier procureur spécial Alioune Ndao avait lu une liste de 25 personnalités de l’ancien régime qui devaient être poursuivies. Mais depuis lors, rien. Et comme la moitié a transhumé, elle bénéficie d’une impunité de fait. En tant que Sénégalais, on aimerait bien savoir comment cette manne financière est dépensée.