Retour sur le crime passionnel de Maristes. Où Aïda Mbacké a brûlé vif son mari, Khadim Ndiaye, à l’essence. Jusqu’à ce que mort s’ensuive. Son père, le marabout de Darou Salam, Serigne Babacar Mbacké « Moukabaro », exprime ses regrets et condamne, avec la dernière énergie, «cet acte ignoble de sa fille sur son son talibé et beau-fils. Mieux, dans une déclaration relayée par WalfQuotidien, le petit-fils de Mame Cheikh Anta Mbacké demande à la justice de faire son travail en toute indépendance...

Morceaux choisis

« Je ne cautionne pas l’acte de ma fille et je le désapprouve absolument et totalement. Je ne protège aucun talibé coupable de forfaiture, aux yeux de la loi. Je ne cautionne pas ce qui s’est passé. Je ne protège personne, fut-elle ma propre fille. Que la justice fasse son travail en toute liberté et en toute indépendance et que toutes les responsabilités soient situées. Si justice doit être rendue à qui de droit, qu’il en soit ainsi conformément aux lois et règlements du pays. Que force reste à la loi et que la rigueur de la loi s’exécute. Je ne serai ni partisan et ne ferai aucun acte allant dans le sens de couvrir qui que ce soit…».